Scam antivirus
Antivirus malware


L’origine du mot

Le mot « spam » est un mot anglais destiné au domaine de l’informatique.

Il représente les communications électroniques (particulièrement de courrier électronique) massives ayant des fins publicitaires ou malhonnêtes et qui ne sont pas sollicitées par les destinataires. Ce terme est un anglicisme emprunté à la langue anglaise.

Ainsi, certains pays francophones utilisent les mots pourriel (de « poubelle » et « courriel ») et polluriel (de « pollution » et « courriel »), ainsi que d'autres variantes.

Spammer est le verbe du mot spam qui est souvent utilisé dans le langage familier dans le but de qualifier l'action d'envoyer du spam, le spamming.

Spammeur désigne celui qui envoie du spam.

messagerie scam mail solution antispam courrier electronique mails logiciel anti-spam smtp smtp anti-scam spam filtre anti-spam messagerie bombing smtp comparatif antispam email mail filtre antispam virus antivirus filtre messagerie comparaison Blacklist logiciel anti-spam e-mail Blacklist spamming smtp messagerie mails



Les cibles du spam

Le spam s'attaque à différents médias électroniques : courriers électroniques, forums de discussion de Usenet, moteurs de recherche, wikis, messageries instantanées, etc.

Par courrier électronique

Le pourriel ou le spam par courrier électronique est le type de spam le plus utilisé et le plus connu. Il est très aisé d’envoyer des courriers électroniques à un grand nombre de destinataires et ceci à un coût d’envoi très faible. Le coût de réception et de stockage en boîte aux lettres est supporté par le destinataire, ce qui engendre des coûts non négligeables aux prestataires de services, en raison du volume occupé par le spam.

En comparaison aux emails de promotion commerciale pour lesquels l’utilisateur à la possibilité de donner son accord pour leur réception, le spam lui ne le demande pas, il n’est à aucun moment sollicité par l’utilisateur. Il est rédigé dans le but de déjouer les filtres anti-spam des utilisateurs. L’orthographe des mots reconnus par ces filtres est donc modifier afin de passer outre, par exemple, pour le mot clé Viagra, que l’on trouve dans de nombreux spams, peut être ainsi écrit « v1@gr@ » ou « v|agra » afin de tromper une règle de filtrage basée sur ce mot.

D’autres techniques sont notamment employées par les spammeurs pour masquer leurs activités et ne pas être démasqués, comme la falsification des adresses d'expéditeur ou l’utilisation de serveurs SMTP non sécurisés pour l’envoi d’emails anonymes.

Ce sont des robots d'indexation qui collectent généralement les adresses qui faire l’objets de spams, par ailleurs, il existe un marché pour les listes d'adresses.

Afin d’éviter les spams, les internautes font souvent apparaître leur adresses de manière masquée, lorsqu'il a besoin de la faire apparaître dans un site Web ou dans Usenet. Voici 2 exemples :

Par message de forum de discussion

Avant même l’apparition des spams par courrier électronique, cette forme de spam est apparue via Usenet. En effet, les forums de discussion de Usenet sont une cible facile pour les spammers car un message qui est envoyé à un forum touche l’ensemble des lecteurs du forum. D’ailleurs, certains groupes de discussion reçoivent quasiment que du spam et c'est pour cela que de nombreux forums sont surveillés soit par un humain, soit par un robot qui effectue un tri parmi les articles proposés. De plus, les adresses électroniques des usenautes figurent souvent dans leurs articles, et les spammeurs ont, ainsi, facilement la possibilité de récolter des milliers d'adresses grâce par exemple à un robot, et peuvent ensuite spammer les auteurs de ces articles par courrier électronique.

La publication croisée ou la publication multiple consistant à destiner un message à plusieurs groupes simultanément ou à envoyer le message dans plusieurs de groupes de suite rendent le phénomène pénible et difficile à combattre. Par conséquent les messages de promotion de tout type sont interdits dans les forums Usenet, sauf news:alt.business.

Pour Usenet, lorsqu’un lorsqu'un article, quel que soit son contenu, et même s'il n'appartient pas aux catégories usuelles de messages abusifs (publicités commerciales, escroqueries, insultes...) est publié en un nombre d'exemplaires excessif, celui est considéré comme un spam.

Les réactions des usenautes spécialisés dans la lutte contre le spam aboutissent bien souvent à des accusations de censure et de cabale.

Le spamdexing

Certains spams sont destinés aux robots d'indexation des moteurs de recherche afin de modifier des pages Web et d’augmenter ainsi les chances d'avoir un bon classement au sein du moteur de recherche.

Nous pouvons citer les techniques utilisées suivantes :

Les opérateurs de sites de recherche se battent pour détecter efficacement et définitivement ces types d’abus et pour rendre leur utilisation difficile.

solution antispam spamming comparatif antispam comparatif spamming Blacklist anti-malware scam comparaison antispam antispam filtre antispam anti-virus anti-virus virus virus Blacklist antispam filtre antispam anti-pourriel antispam antispam spamming filtre antispam anti-spams logiciel anti-spam mails malware virus smtp e-mail anti-pourriel courrier electronique anti-virus



Actualité

HTTP/1.1 200 OK Set-Cookie: 60gpBAK=R1224193598; path=/; expires=Tue, 18-Nov-2014 22:55:21 GMT Date: Tue, 18 Nov 2014 21:43:48 GMT Content-Type: text/html Connection: close Set-Cookie: 60gp=R4049272857; path=/; expires=Tue, 18-Nov-2014 22:42:07 GMT Server: Apache X-Powered-By: PHP/5.2.17 Cache-Control: max-age=7200, public Expires: Tue, 18 Nov 2014 23:43:48 GMT Vary: Accept-Encoding,User-Agent Originate-Date: D=128248 t=1416347028098134

email Blacklist logiciel antispam Blacklist anti-pourriel smtp mails comparaison anti-virus bombing solution antispam filtre antispam solution antispam email pourriel email comparaison anti-spams pourriel solution antispam Blacklist anti-pourriel agenda calendrier 2014 solution antispam spammeur antivirus anti-scam virus antispam anti-phishing spamming phishing anti-spam Blacklist email



Comment reconnaître un spam ?

Grâce à l'adresse de l'expéditeur

A la réception d’un email, tout utilisateur doit, avant de l'ouvrir, faire attention à son origine. Ainsi, une adresse email inconnue ou en anglais ou dans une langue étrangère ou très longue ou en majuscules ou contenant un grand nombre de caractères spéciaux, doit vous alerter immédiatement !

Grâce à l'objet du message

L’internaute doit toujours lire attentivement les titres des emails qu’il réceptionne.

Les titres contenant soit des intitulés publicitaires ou promotionnels, soit des jeux concours ou des lots incroyables à gagner ou des loteries, soit des promesses impossibles, soit des titres cherchant clairement à susciter une émotion pour une cause humanitaire ou autre, soit des termes en anglais ou dans une langue étrangère, soit des mots en majuscules, soit une succession de points d'exclamation, de guillemets, de symboles d'argent, des symboles entre chaque lettres d'un même mot (-, *, .), soit un signe de messages transmis : « Trans : » qui peut signifier qu'un de vos contacts (adresse connue) vous aurait fait suivre un spam., soit un signe de messages réponses : « Re : »., soit, enfin, certains spammeurs n’hésitent pas à faire croire qu'ils vous répondent car cela peut susciter votre curiosité et vous inciter à ouvrir leurs messages, doivent éveiller la prudence de l’internaute.

Grâce au contenu du message

Dans le cas où l’utilisateur ouvre un email suspect, il y a de forte chance pour celui-ci s’avère être un spam si il repère dans son contenu les éléments suivants :

Grâce à la langue employée dans le message

Effectivement, la CNIL a constaté que 8 % des spams seulement proviennent de sources françaises. Ainsi, les messages en langue anglaise ou en tout autre langue étrangère doivent éveiller la méfiance de l’internaute.

Grâce à l’effet de répétition des messages

Les spams sont envoyés en masse et de manière très récurrente. Et, il est fréquent que l’on reçoive plusieurs fois le même message en peu de jours ou le même jour.

malware scams scams Blacklist mail scam e-mail comparaison filtre Blacklist spammeur pourriel scam anti-spams smtp logiciel antispam spammeur scams Blacklist anti-spams mail email spammeur mails anti-pourriel anti-scam pourriel smtp logiciel antispam phishing scam courrier electronique smtp antivirus



Lexique du spam

Address spoofing : (Usurpation d'identité en français) consiste à se faire passer pour quelqu'un d'autre en utilisant son adresse (e-mail ou IP) pour émettre des messages sur Internet. On peut ainsi faire croire qu'un e-mail a été envoyé par quelqu'un d'autre, qui le plus généralement ne sait même pas que son adresse e-mail est, a été ou sera utilisé pour expédier des spams.

BAL : Abréviation de boite aux lettres électronique. On parle aussi de boite e-mail ou de messagerie électronique.

Blacklist : Traduction littérale : Liste Noire. Il s'agit de listes répertoriant les adresses IP, les noms de domaine ou les adresses e-mail de personnes ou sociétés dont on ne veut pas recevoir de messages électroniques. C'est une liste d'expéditeurs dont on veut bloquer les e-mails. Les internautes peuvent se constituer leur propre blacklist si leur logiciel de messagerie le leur permet.

Blacklister : Ce verbe désigne l'action d'inscrire une adresse IP, un nom de domaine ou une adresse e-mail sur une liste noire (blacklist).

Bounce : Signifie « retour expéditeur » en français. Il s'agit d'e-mail expédié à l'émetteur d'un message par le serveur l'informant de la non-distribution de son message et lui en expliquant les raisons. Cela peut résulter d'une erreur sur l'adresse e-mail, de son inexistence ou de sa disparition par exemple. Il peut également s'agir d'une information confirmant que votre message n'est pas parvenu à son destinataire parce qu'il a été bloqué par le serveur car suspecté d'être un spam ou d'être infecté par un virus.

Bulk mail : Terme anglophone signifiant « envoi en masse ». Un « Bulk mail » n'est pas forcément un spam car il peut être sollicité.

Courriel : cf Courrier électronique.

Courrier électronique : Il s'agit du terme français pour désigner un « e-mail ». Un mot-valise issu de la contraction de ces deux termes a été également créé : courriel.

Crawler : Logiciel robot qui parcourt la toile (le Web) de lien en lien pour repérer et aspirer des adresses e-mails sur les espaces Internet où celles-ci sont publiées: sur des chats, des forums de discussions, des sites Web, des pages personnelles. On parle aussi parfois « d'aspirateur » d'adresses e-mails. Ce type de logiciel est utilisé par les spammeurs pour constituer à moindre frais des bases de données d'adresses e-mails.

Désabonner : En anglais « unsubscribe ». Ce terme signifie retirer son nom d'une base de données ou d'une liste de diffusion. Il est fréquemment utilisé dans les spams, proposant aux internautes de se désabonner en cliquant sur un lien. Mieux vaut « faire le mort » et ne pas demander à se désabonner, car ce faisant, nous validons au contraire le fait que notre adresse e-mail existe et est active, ce qui confirme son intérêt pour les spammeurs.

E-mail : Désigne un courrier ou un message électronique.

En-tête de message : C'est la partie « haute » d'un e-mail, qui indique le nom des destinataires, de l'expéditeur, le sujet, la date d'envoi, ainsi que des données techniques comme la liste des serveurs de messagerie par lesquels le message a transité. Cette partie permet de pister le véritable expéditeur d'un e-mail. En anglais, on parle de « header ». On visualise cette partie du message en faisant un clic droit sur le message et en allant sur « propriétés ».

Hoax : Il s'agit d'un terme anglais désignant des canulars ou mauvaises blagues informatiques qui visent à manipuler les internautes. Parfois amusants, les « hoax » n'ont pourtant pas l'objectif d'amuser leurs destinataires mais de les parasiter ou de leur extorquer des informations personnelles. Des sites se sont aujourd'hui spécialisés dans le référencement des « hoax » les plus connus et les plus récurrents sur Internet pour éviter aux internautes de se faire piéger.

Honeypot : Littéralement traduit par pot de miel. Dispositif conçu pour attirer les spammeurs sur un réseau, un site, un serveur afin de les repérer et les piéger. Cela peut être par exemple un ordinateur ou un serveur de messagerie apparaissant délibérément comme peu sécurisé, donc facile à pirater, mais en fait très surveillé afin de glaner des informations essentielles pour identifier les auteurs de spams. Ce peut être aussi des adresses e-mails délibérément publiées sur Internet pour analyser la fréquence de réception de spams sur cette boite, leurs caractéristiques etc, autant de données qui permettront aux chercheurs de mieux connaître le phénomène et donc de mieux le combattre.

Hyperlien (ou lien hypertexte) : Adresse d'une ressource sur Internet, par exemple un site ou une page Web. Les hyperliens sont souvent affichés en bleu et soulignés.

IP (adresse IP) : Abréviation de « Internet Protocol » qui désigne comme son nom l'indique le protocole de communication réseau utilisé sur Internet. Chaque ordinateur est muni d'une adresse IP, qui identifie de manière unique cette machine et son utilisateur au niveau mondial. Il s'agit de la seule réelle identité fiable sur Internet. C'est cette adresse IP qui permet de retrouver un spammeur.

Junk mail  : Littéralement « Courrier Poubelle ». Il s'agit des e-mails qui encombrent votre boîte aux lettres alors que vous ne les avez pas sollicités. On parle aussi de pourriel et plus couramment de spam.

Liste de diffusion (Mailing List / ListServ) : les listes de diffusion permettent de recevoir (ou d'envoyer) des e-mails sur un sujet particulier. Certaines très actives, génèrent plusieurs dizaines de mails par jour et peuvent saturer une BAL. C'est aussi un moyen pour des spammeurs de récupérer des adresses e-mail.

ListServ : cf Liste de diffusion

Logiciel Espion : Il s'agit d'un logiciel invisible dissimulé au sein d'un programme, d'un fichier ou d'un e-mail. Il peut être téléchargé volontairement ou bien à l'insu de l'internaute. Ce type de logiciel dissimulé par exemple dans un spam peut se télécharger à votre insu sur votre disque dur et révéler des informations personnelles sur vous à son auteur ou lui permettre d'accéder à votre ordinateur pour émettre par exemple des spams à votre insu à partir de votre adresse e-mail. En anglais, on parle de « spyware ».

Loi Informatique et Libertés : Loi N°78-17 de janvier 1978 visant à protéger les libertés individuelles des excès possibles de l'utilisation de l'informatique. Elle précise dans son article 26 que « Toute personne physique a le droit de s'opposer, pour des raisons légitimes, à ce que des informations nominatives la concernant fassent l'objet d'un traitement », et même l'objet d'un simple stockage, précise la jurisprudence. Elle induit ainsi l'obligation d'un consentement préalable à tout envoi ou réception de messages électroniques. Un spam, message non sollicité adressé à une adresse collectée de manière illégale et sans consentement est donc illégal car en infraction avec cette loi.

Mail-bombing : Il s'agit d'une technique d'attaque par saturation qui consiste à « bombarder » un destinataire par des milliers ou des millions d'e-mails, appelés "mailbombs" dans un but évidemment malveillant. Ces messages souvent vides, revendicatifs ou injurieux, sont parfois accompagnés de fichiers volumineux pour saturer le serveur de messagerie ou la boîte aux lettres de la victime sous la charge.

Mailing : Envoi en nombre d'un document, généralement par courrier papier. En version électronique, il s'agit d'un envoi en masse sur des adresses e-mails. On parle alors de « e-mailing ». Le mailing est dit personnalisé si l'expéditeur a introduit des informations personnelles sur le destinataire dans le corps du message : votre nom, votre ville, le nom du contact correspondant à votre localisation géographique, etc. Un mailing n'est pas obligatoirement publicitaire.

Mailing List : cf Liste de diffusion

Mel : Il s'agit d'une tentative de francisation du terme « e-mail ». Il désigne un courrier électronique.

Nom de domaine : Un nom de domaine identifie le plus souvent le fournisseur d'accès qui vous connecte à Internet ou votre logiciel de messagerie électronique. Il peut s'agir aussi de noms d'entreprises ou de particuliers qui ont choisi d'acheter un nom de domaine pour leurs adresses électroniques. Le nom de domaine est la partie qui se trouve après l'arobase (@).

Open-relay : En français, relais non protégé. Il s'agit d'un serveur de messagerie qui n'a pas été correctement configuré et qui permet alors aux spammeurs de l'utiliser, à l'insu de l'administrateur du serveur, pour effectuer leurs envois en masse. Les spammeurs masquent ainsi leur identité et peuvent contourner des outils de filtrage puisque leurs messages sont émis depuis ce serveur intermédiaire qui lui, n'est pas blacklisté - mais le deviendra rapidement dès qu'il sera découvert.

Opt-in : Option d'envoi d'e-mails commerciaux et publicitaires qui consiste à n'envoyer d'informations qu'aux internautes y ayant consenti de façon explicite. On parle de configuration « opt-in » sur un formulaire d'inscription quand l'internaute doit expressément cocher la case « J'accepte de recevoir des informations ». S'il n'a pas vu la case à cocher, il ne recevra pas ces informations puisque par défaut cette case n'est pas cochée.

Opt-out : Option d'envoi d'e-mails commerciaux et publicitaires qui consiste à envoyer des informations aux internautes ne s'étant pas clairement opposés à leur réception. On parle de configuration « opt-out » sur un formulaire d'inscription quand l'internaute doit expressément décocher la case « Je ne veux pas recevoir d'informations ». S'il n'a pas vu la case à décocher, il recevra ces informations puisque par défaut cette case est cochée.

Proxy (Mandataire ou Relais en français) : Serveur faisant fonction d'intermédiaire entre les ordinateurs des particuliers ou d'un réseau local et Internet, et se chargeant de relayer la requête d'un client (Web ou autre) vers un serveur distant. Les serveurs proxy permettent de rendre la navigation sur Internet plus fluide.

Re : Cette abréviation est visible dans l'objet d'un e-mail pour indiquer que le message émis est une réponse à un précédent e-mail. Il s'agit de l'abréviation de "Référence" et de "Réponse". Les spammeurs utilisent toutes les astuces imaginables pour inciter les internautes à lire leurs messages. Ainsi, ils peuvent émettre des messages avec le symbole « Re : » pour qu'ils soient perçus comme des messages réponses à un message que vous n'avez bien sûr jamais envoyé. Ils utilisent cette technique pour semer le doute dans l'esprit des internautes et les inciter à lire leurs spams.

Spam : Ce terme anglophone désigne l'action d'envoyer des spams. De manière plus globale, le spamming peut être défini comme l'action d'exposer volontairement un grand nombre de personnes à un message indésirable en utilisant abusivement un moyen de communication licite. Le support utilisé importe peu (e-mail, messagerie instantanée, SMS, forum, "chat", etc.), de même que le nombre de messages envoyés par le spammeur (un seul message suffit à spammer un forum ou un "chat").

Spamming : Ce terme anglophone désigne l'action d'envoyer des spams. De manière plus globale, le spamming peut être défini comme l'action d'exposer volontairement un grand nombre de personnes à un message indésirable en utilisant abusivement un moyen de communication licite. Le support utilisé importe peu (e-mail, messagerie instantanée, SMS, forum, "chat", etc.), de même que le nombre de messages envoyés par le spammeur (un seul message suffit à spammer un forum ou un "chat").

Spammeur : Personne ou société émettant des spams. On parle aussi de polluposteur.

Spoofing IP : cf Address Spoofing.

Spyware : cf Logiciel Espion.

Tracker : Signifie « pisteur » en français. Terme anglophone désignant une sorte de mouchard placé de manière invisible sur une page ou un site Web qui a pour mission d'enregistrer le passage d'un internaute sur cette page. Un tracker sert par exemple à déterminer le nombre de visiteurs sur un site mais peut aussi servir à enregistrer votre adresse e-mail dans les bases de données des spammeurs.

UBE : Abréviation de "Unsolicited Bulk Email". C'est un des termes anglophones utilisés pour désigner des spams de type mail : des courriers non sollicités. «  Bulk » en anglais signifie «  envoyé en masse ». On parle aussi parfois de « Bulk mail » : sans la notion de non sollicitation, ce terme ne désigne pas forcément de spam .

UCE : Abréviation de « Unsolicited Commercial Email ». C'est un synonyme de « UBE » introduisant en plus la notion de courrier électronique commercial. C'est également du spam.

Unsubscribe : cf Désabonner. Vous pouvez rencontrer ce mot fréquemment sur les spams anglophones pour vous inviter/inciter à vous désinscrire. En réalité, cliquer sur le lien « unsubscribe » validera votre adresse e-mail auprès de son émetteur.

Webmail : Il s'agit d'un service permettant d'accéder à sa boite aux lettres depuis n'importe où, en utilisant un navigateur web pour se connecter à un serveur web offrant ce service.

Whitelist : Traduction littérale : liste blanche. Liste d'émetteurs desquels vous acceptez toute correspondance. Une whitelist peut être constituée du côté de l'abonné si le logiciel de messagerie le permet, et/ou du côté du serveur de messagerie pour autoriser l'émission et/ou la réception de messages provenant de cette liste d'expéditeurs autorisés.

Whitelister : Ce verbe désigne de l'action d'inscrire une adresse IP, un nom de domaine ou une adresse e-mail sur une liste blanche (whitelist).

Blacklist anti-pourriel smtp anti-pourriel logiciel antispam ASP comparatif comparaison antispam virus anti-phishing solution antispam virus anti-pourriel anti-malware comparaison pourriel scams smtp virus antispam mail courrier electronique anti-pourriel spamming anti-pourriel Blacklist scams e-mail anti-pourriel spammeur courrier electronique spam spam



Qualité du logiciel antispam

Les critères de mesure de qualité des logiciels antispam sont : les taux de faux positifs et de faux négatifs. Le taux de faux positifs est le pourcentage de courriers électroniques légitimes identifiés à tort comme spams par la solution antispam mise en place. Le taux de faux négatifs est le pourcentage de spams interprétés par l'antispam comme étant des courriers électroniques légitimes.

Plus ces taux sont bas, plus la solution est performante. Un logiciel antispam efficace sera un système garantissant un faible taux de faux positifs et de faux négatifs. Malheureusement ces deux taux varient toujours de façon inversée. Il est relativement simple de développer une solution supprimant quasiment tous les spams, cependant des emails légitimes seront inévitablement interprétés comme des spams. Inversement, en réduisant au maximum le nombre de faux positifs, la quantité de spams détectés se trouvera également réduite !

Les faux positifs restent cependant un élément critique car ils peuvent correspondre à des emails légitimes importants, davantage préjudiciables. Il est donc naturel de privilégier au maximum la réduction du taux de faux positifs tout en essayant de conserver un bon niveau de détection de spams.

Étant donné que tous les logiciels antispam génèrent forcément des faux positifs, il convient également de proposer au client une alternative afin de se retourner en cas de faux positifs. Pour répondre à cette problématique, plusieurs techniques existent. Dans le cas d'une solution implémentée directement sur le poste de l'utilisateur, on trouvera souvent un dossier associé aux spams afin que l'utilisateur puisse lui-même analyser à posteriori le contenu de ce dossier. Dans le cas d'une solution implémentée du côté du serveur de messagerie, l'éditeur proposera soit une mise en quarantaine des spams, soit l'accès à un webmail contenant comme dans le premier cas un dossier spécifique aux spams.

>>> Un logiciel antispam doit réduire au maximum le taux de faux positif.
>>> Un logiciel antispam doit gérer les faux positifs : informer l'expéditeur et/ou le destinataire du message et récupérer le message bloqué.

courrier electronique comparatif ASP anti-phishing scam anti-spam malware solution antispam smtp antispam filtre spams e-mail scams comparatif Blacklist virus anti-scam anti-phishing scam mails anti-phishing anti-pourriel anti-virus ASP phishing comparatif scam malware solution antispam comparaison comparatif filtre smtp


Scam antivirus antispam ALTOSPAM



Liens scam

scams - report the scam here

Antivirus malware Scam antivirus
Système de filtrage Scam antivirus, service Antivirus malware.
Solution antispam et passerelle Scam antivirus.

Scam antivirus antispam
Logiciel de filtrage Antivirus malware, service Scam antivirus.
Système antispam et Antivirus malware.

Scam - Definition and More from the Free Merriam-Webster ...

Scam Alerts | Consumer Information - Federal Trade Commission

Scam o Rama: The Lads from Lagos

Scambusters.org | Internet Scams, Identity Theft, and Urban ...

snopes.com: Nigerian (419) Scam

www.snopes.com  › ?  › Fraud Squad  › Advance Fee Scams
Snopes.com outlines the basics of this con, mentions variations, gives an example of a typical letter, explains how victims are taken in by this long ...