Malware spam
Spam antivirus


Qualité du logiciel antispam

Les critères de mesure de qualité des logiciels antispam sont : les taux de faux positifs et de faux négatifs. Le taux de faux positifs est le pourcentage de courriers électroniques légitimes identifiés à tort comme spams par la solution antispam mise en place. Le taux de faux négatifs est le pourcentage de spams interprétés par l'antispam comme étant des courriers électroniques légitimes.

Plus ces taux sont bas, plus la solution est performante. Un logiciel antispam efficace sera un système garantissant un faible taux de faux positifs et de faux négatifs. Malheureusement ces deux taux varient toujours de façon inversée. Il est relativement simple de développer une solution supprimant quasiment tous les spams, cependant des emails légitimes seront inévitablement interprétés comme des spams. Inversement, en réduisant au maximum le nombre de faux positifs, la quantité de spams détectés se trouvera également réduite !

Les faux positifs restent cependant un élément critique car ils peuvent correspondre à des emails légitimes importants, davantage préjudiciables. Il est donc naturel de privilégier au maximum la réduction du taux de faux positifs tout en essayant de conserver un bon niveau de détection de spams.

Étant donné que tous les logiciels antispam génèrent forcément des faux positifs, il convient également de proposer au client une alternative afin de se retourner en cas de faux positifs. Pour répondre à cette problématique, plusieurs techniques existent. Dans le cas d'une solution implémentée directement sur le poste de l'utilisateur, on trouvera souvent un dossier associé aux spams afin que l'utilisateur puisse lui-même analyser à posteriori le contenu de ce dossier. Dans le cas d'une solution implémentée du côté du serveur de messagerie, l'éditeur proposera soit une mise en quarantaine des spams, soit l'accès à un webmail contenant comme dans le premier cas un dossier spécifique aux spams.

>>> Un logiciel antispam doit réduire au maximum le taux de faux positif.
>>> Un logiciel antispam doit gérer les faux positifs : informer l'expéditeur et/ou le destinataire du message et récupérer le message bloqué.

anti-scam comparatif email Blacklist logiciel antispam smtp virus virus email anti-scam courrier electronique bombing filtre antispam antivirus scams spams logiciel antispam anti-phishing ASP spams phishing malware scam solution antispam solution antispam logiciel antispam scam spams Blacklist logiciel anti-spam filtre anti-spam spam malware logiciel antispam



L’origine du mot

Le mot « spam » est un mot anglais destiné au domaine de l’informatique.

Il représente les communications électroniques (particulièrement de courrier électronique) massives ayant des fins publicitaires ou malhonnêtes et qui ne sont pas sollicitées par les destinataires. Ce terme est un anglicisme emprunté à la langue anglaise.

Ainsi, certains pays francophones utilisent les mots pourriel (de « poubelle » et « courriel ») et polluriel (de « pollution » et « courriel »), ainsi que d'autres variantes.

Spammer est le verbe du mot spam qui est souvent utilisé dans le langage familier dans le but de qualifier l'action d'envoyer du spam, le spamming.

Spammeur désigne celui qui envoie du spam.

e-mail anti-scam scams ASP courrier electronique anti-virus antivirus filtre antispam logiciel anti-spam courrier electronique anti-pourriel virus comparaison anti-malware ASP logiciel anti-spam email comparatif logiciel anti-spam messagerie email messagerie comparatif spams comparatif spams Altospam mails solution antispam anti-phishing comparatif scams spammeur antispam e-mail mail spam



Actions contre le spam

Si vous êtes déjà victime de spamming ou que vous ne pouvez pas limiter la diffusion de votre adresse à quelques personnes de confiance, vous pouvez filtrer le courrier reçu :

Il existe par ailleurs une technique qui permet de mettre fin définitivement à la perte de temps engendrée par le spamming, au prix d'une petite implication de vos interlocuteurs. Elle est basée sur le fait que le spammer ne peut pas connaître votre nom ou votre pseudo autrement qu'en analysant votre adresse email. Si vous demandez à vos correspondants de vous insérer dans leur carnet d'adresses avec un nom de contact plus ou moins différent du login de votre adresse ("Jerome Dupond" ou "Super Dupond" si votre email est j.dupond@votredomaine.com, "-Voiture-" si votre email est voiture@votredomaine.com) vous êtes en mesure de filtrer les messages entrant pour ne retenir que ceux qui vous ont réellement été envoyés par vos correspondants, ainsi le cas échéant que via le formulaire de votre site web : il suffit de définir une règle qui envoie dans un répertoire poubelle tous les messages sauf ceux qui comportent le nom de contact (ici "Jérome Dupond", "Super Dupond" ou "-Voiture-") dans leur entête ou dans les champs A/Cc. Si vous êtes en copie cachée, le message ne peut cependant pas être distingué d'un spam, à moins que vous ne prévoyiez des exceptions pour certains correspondants choisis.

En combinant une divulgation prudente de son adresse email, la gestion de plusieurs comptes d'email et le filtrage des messages entrant, il est ainsi possible d'atténuer voire de complètement éliminer la nuisance que représente le spamming, tout en préservant sa vie privée

malware spams bombing malware comparatif bombing email filtre anti-spam scams ASP courrier electronique logiciel antispam ASP ASP e-mail solution antispam solution antispam bombing bombing e-mail comparaison filtre anti-spams e-mail filtre anti-spam phishing pourriel anti-spam email bombing phishing anti-malware bombing anti-virus



Quel est le coût réel du spamming ?

Le coût du spam est estimé entre 600 et 1000 dollars par an et par salarié. Ainsi, il coûte énormément d'argent aux entreprises.  Il est relativement aisé d’estimer le coût généré par le spam dans une entreprise en fonction du nombre de postes et de la quantité moyenne de spams reçus. Cette charge inutile nuit au bon fonctionnement de l'entreprise car elle paralyse l'activité des employés et monopolise les ressources informatiques utiles à d'autres tâches.

Quelques chiffres relatifs au spam :


Sources : Basex, Radicati Group, Ferris Research, Postini, CNIL

virus logiciel anti-spam antispam scams logiciel antispam spamming anti-malware Blacklist spams malware spammeur anti-spams scam email scam email scam anti-pourriel anti-virus bombing comparaison mails anti-spams anti-virus comparatif anti-phishing filtre spamming antispam email virus filtre antispam antivirus messagerie antivirus antispam


Malware spam antispam ALTOSPAM


Les cibles du spam

Le spam s'attaque à différents médias électroniques : courriers électroniques, forums de discussion de Usenet, moteurs de recherche, wikis, messageries instantanées, etc.

Par courrier électronique

Le pourriel ou le spam par courrier électronique est le type de spam le plus utilisé et le plus connu. Il est très aisé d’envoyer des courriers électroniques à un grand nombre de destinataires et ceci à un coût d’envoi très faible. Le coût de réception et de stockage en boîte aux lettres est supporté par le destinataire, ce qui engendre des coûts non négligeables aux prestataires de services, en raison du volume occupé par le spam.

En comparaison aux emails de promotion commerciale pour lesquels l’utilisateur à la possibilité de donner son accord pour leur réception, le spam lui ne le demande pas, il n’est à aucun moment sollicité par l’utilisateur. Il est rédigé dans le but de déjouer les filtres anti-spam des utilisateurs. L’orthographe des mots reconnus par ces filtres est donc modifier afin de passer outre, par exemple, pour le mot clé Viagra, que l’on trouve dans de nombreux spams, peut être ainsi écrit « v1@gr@ » ou « v|agra » afin de tromper une règle de filtrage basée sur ce mot.

D’autres techniques sont notamment employées par les spammeurs pour masquer leurs activités et ne pas être démasqués, comme la falsification des adresses d'expéditeur ou l’utilisation de serveurs SMTP non sécurisés pour l’envoi d’emails anonymes.

Ce sont des robots d'indexation qui collectent généralement les adresses qui faire l’objets de spams, par ailleurs, il existe un marché pour les listes d'adresses.

Afin d’éviter les spams, les internautes font souvent apparaître leur adresses de manière masquée, lorsqu'il a besoin de la faire apparaître dans un site Web ou dans Usenet. Voici 2 exemples :

Par message de forum de discussion

Avant même l’apparition des spams par courrier électronique, cette forme de spam est apparue via Usenet. En effet, les forums de discussion de Usenet sont une cible facile pour les spammers car un message qui est envoyé à un forum touche l’ensemble des lecteurs du forum. D’ailleurs, certains groupes de discussion reçoivent quasiment que du spam et c'est pour cela que de nombreux forums sont surveillés soit par un humain, soit par un robot qui effectue un tri parmi les articles proposés. De plus, les adresses électroniques des usenautes figurent souvent dans leurs articles, et les spammeurs ont, ainsi, facilement la possibilité de récolter des milliers d'adresses grâce par exemple à un robot, et peuvent ensuite spammer les auteurs de ces articles par courrier électronique.

La publication croisée ou la publication multiple consistant à destiner un message à plusieurs groupes simultanément ou à envoyer le message dans plusieurs de groupes de suite rendent le phénomène pénible et difficile à combattre. Par conséquent les messages de promotion de tout type sont interdits dans les forums Usenet, sauf news:alt.business.

Pour Usenet, lorsqu’un lorsqu'un article, quel que soit son contenu, et même s'il n'appartient pas aux catégories usuelles de messages abusifs (publicités commerciales, escroqueries, insultes...) est publié en un nombre d'exemplaires excessif, celui est considéré comme un spam.

Les réactions des usenautes spécialisés dans la lutte contre le spam aboutissent bien souvent à des accusations de censure et de cabale.

Le spamdexing

Certains spams sont destinés aux robots d'indexation des moteurs de recherche afin de modifier des pages Web et d’augmenter ainsi les chances d'avoir un bon classement au sein du moteur de recherche.

Nous pouvons citer les techniques utilisées suivantes :

Les opérateurs de sites de recherche se battent pour détecter efficacement et définitivement ces types d’abus et pour rendre leur utilisation difficile.

email filtre anti-scam Blacklist filtre anti-scam phishing comparatif comparatif spammeur scams anti-spam anti-malware phishing comparaison mails logiciel anti-spam antivirus phishing scams comparatif filtre antispam mails mail bombing anti-scam email antispam courrier electronique email solution antispam phishing virus messagerie



Comment reconnaître un spam ?

Grâce à l'adresse de l'expéditeur

A la réception d’un email, tout utilisateur doit, avant de l'ouvrir, faire attention à son origine. Ainsi, une adresse email inconnue ou en anglais ou dans une langue étrangère ou très longue ou en majuscules ou contenant un grand nombre de caractères spéciaux, doit vous alerter immédiatement !

Grâce à l'objet du message

L’internaute doit toujours lire attentivement les titres des emails qu’il réceptionne.

Les titres contenant soit des intitulés publicitaires ou promotionnels, soit des jeux concours ou des lots incroyables à gagner ou des loteries, soit des promesses impossibles, soit des titres cherchant clairement à susciter une émotion pour une cause humanitaire ou autre, soit des termes en anglais ou dans une langue étrangère, soit des mots en majuscules, soit une succession de points d'exclamation, de guillemets, de symboles d'argent, des symboles entre chaque lettres d'un même mot (-, *, .), soit un signe de messages transmis : « Trans : » qui peut signifier qu'un de vos contacts (adresse connue) vous aurait fait suivre un spam., soit un signe de messages réponses : « Re : »., soit, enfin, certains spammeurs n’hésitent pas à faire croire qu'ils vous répondent car cela peut susciter votre curiosité et vous inciter à ouvrir leurs messages, doivent éveiller la prudence de l’internaute.

Grâce au contenu du message

Dans le cas où l’utilisateur ouvre un email suspect, il y a de forte chance pour celui-ci s’avère être un spam si il repère dans son contenu les éléments suivants :

Grâce à la langue employée dans le message

Effectivement, la CNIL a constaté que 8 % des spams seulement proviennent de sources françaises. Ainsi, les messages en langue anglaise ou en tout autre langue étrangère doivent éveiller la méfiance de l’internaute.

Grâce à l’effet de répétition des messages

Les spams sont envoyés en masse et de manière très récurrente. Et, il est fréquent que l’on reçoive plusieurs fois le même message en peu de jours ou le même jour.

spamming scam mail scams anti-phishing scams mail anti-malware email pourriel filtre smtp messagerie smtp ASP comparatif spam virus pourriel Blacklist anti-phishing malware smtp comparaison spams bombing filtre antispam mails anti-malware virus phishing logiciel antispam Blacklist spam