Courrier electronique malware
Malware mails


Les différents types de logiciels antispam

Il existe aujourd'hui sur le marché de la protection de la messagerie de nombreuses solutions anti-spam. Ces logiciels peuvent être soit directement installés sur le poste de l'utilisateur, soit se situer sur ou en amont du serveur de messagerie de l'entreprise, soit être entièrement externalisés.

Le logiciel installé sur les postes clients

Ici, le spam arrive jusqu’au poste de l’utilisateur avant d'être interprété et l’utilisateur passe beaucoup de temps sur Internet à essayer de rapatrier des emails qui seront en finale interprétés comme des spams.

Avantages Inconvénients
  • Généralement logiciel antispam gratuit
  • Le logiciel antispam doit être installé sur tous les postes
  • Les spams arrivent sur le poste avant analyse
  • Certaines données propres au protocole SMTP font défaut,
  • Le logiciel antispam sur le poste client ne peut gérer les faux positifs (oblige à regarder régulièrement le dossier de quarantaine)


>>> Solution sélectionnée : Logiciel pour poste client SPAMIHILATOR

Les logiciels installés sur le serveur de messagerie ou les solutions appliance (matériel et logiciel)

Concernant cette nouvelle catégorie de logiciel, la solution antispam est installée sur le serveur de messagerie de l’entreprise ou en amont de celui-ci avec la mise en place d'appliance en DMZ par exemple. Ici, le filtrage s’effectué dès l’arrivée du message sur le réseau de l’entreprise, ainsi les utilisateurs ne perçoivent pas les messages non sollicités.

Avantages Inconvénients
  • Évite l'installation sur tous les postes et l'encombrement du réseau interne
  • Peut vérifier la conformité du protocole
  • Permet de customiser la solution conformément à SON besoin (configuration personnalisée)
  • Nécessite un logiciel ou matériel supplémentaire
  • Ressources nécessaires à l'installation, l'administration et la gestion
  • Mises à jour et maintenance nécessaires
  • DEUX équipements nécessaires (pour la disponibilité du service)
  • Les spams encombrent votre bande passante


>>> Solution sélectionnée : Solution appliance IRONPORT

Les logiciels antispam externalisés (ASP)

Externaliser  son logiciel antispam est une solution intéressante pour les entreprises car elle lui permet dans un premier lieu de ne pas être pénalisée et encombrée par les spams. En effet, les logiciels antispam ASP offre la possibilité à la fois de libérer la bande passante utilisée par l’entreprise concernée mais également d'éviter tout investissement humain et financier.

Avantages Inconvénients
  • Évite l'installation sur tous les postes et l'encombrement du réseau interne
  • Peut vérifier la conformité du protocole SMTP
  • Allège la bande passante et le serveur de messagerie
  • Assure une haute disponibilité du service messagerie
  • Pas d'installation, de ressources affectées, de mises à jour
  • Délai de mise en œuvre très court
  • Sécurise votre entreprise (limite les flux entrants)
  • Les possibilités de personnalisation de la configuration sont limitées


>>> Solution sélectionnée : Logiciel antispam externalisé ALTOSPAM


filtre antispam comparatif anti-virus anti-spam filtre spams phishing Blacklist ASP antispam logiciel antispam spams anti-virus antivirus spamming spammeur anti-spam mails malware filtre antispam anti-phishing anti-scam anti-malware antispam ASP filtre anti-spam comparaison comparatif Blacklist spams anti-spam scam anti-malware mails



Lexique du spam

Address spoofing : (Usurpation d'identité en français) consiste à se faire passer pour quelqu'un d'autre en utilisant son adresse (e-mail ou IP) pour émettre des messages sur Internet. On peut ainsi faire croire qu'un e-mail a été envoyé par quelqu'un d'autre, qui le plus généralement ne sait même pas que son adresse e-mail est, a été ou sera utilisé pour expédier des spams.

BAL : Abréviation de boite aux lettres électronique. On parle aussi de boite e-mail ou de messagerie électronique.

Blacklist : Traduction littérale : Liste Noire. Il s'agit de listes répertoriant les adresses IP, les noms de domaine ou les adresses e-mail de personnes ou sociétés dont on ne veut pas recevoir de messages électroniques. C'est une liste d'expéditeurs dont on veut bloquer les e-mails. Les internautes peuvent se constituer leur propre blacklist si leur logiciel de messagerie le leur permet.

Blacklister : Ce verbe désigne l'action d'inscrire une adresse IP, un nom de domaine ou une adresse e-mail sur une liste noire (blacklist).

Bounce : Signifie « retour expéditeur » en français. Il s'agit d'e-mail expédié à l'émetteur d'un message par le serveur l'informant de la non-distribution de son message et lui en expliquant les raisons. Cela peut résulter d'une erreur sur l'adresse e-mail, de son inexistence ou de sa disparition par exemple. Il peut également s'agir d'une information confirmant que votre message n'est pas parvenu à son destinataire parce qu'il a été bloqué par le serveur car suspecté d'être un spam ou d'être infecté par un virus.

Bulk mail : Terme anglophone signifiant « envoi en masse ». Un « Bulk mail » n'est pas forcément un spam car il peut être sollicité.

Courriel : cf Courrier électronique.

Courrier électronique : Il s'agit du terme français pour désigner un « e-mail ». Un mot-valise issu de la contraction de ces deux termes a été également créé : courriel.

Crawler : Logiciel robot qui parcourt la toile (le Web) de lien en lien pour repérer et aspirer des adresses e-mails sur les espaces Internet où celles-ci sont publiées: sur des chats, des forums de discussions, des sites Web, des pages personnelles. On parle aussi parfois « d'aspirateur » d'adresses e-mails. Ce type de logiciel est utilisé par les spammeurs pour constituer à moindre frais des bases de données d'adresses e-mails.

Désabonner : En anglais « unsubscribe ». Ce terme signifie retirer son nom d'une base de données ou d'une liste de diffusion. Il est fréquemment utilisé dans les spams, proposant aux internautes de se désabonner en cliquant sur un lien. Mieux vaut « faire le mort » et ne pas demander à se désabonner, car ce faisant, nous validons au contraire le fait que notre adresse e-mail existe et est active, ce qui confirme son intérêt pour les spammeurs.

E-mail : Désigne un courrier ou un message électronique.

En-tête de message : C'est la partie « haute » d'un e-mail, qui indique le nom des destinataires, de l'expéditeur, le sujet, la date d'envoi, ainsi que des données techniques comme la liste des serveurs de messagerie par lesquels le message a transité. Cette partie permet de pister le véritable expéditeur d'un e-mail. En anglais, on parle de « header ». On visualise cette partie du message en faisant un clic droit sur le message et en allant sur « propriétés ».

Hoax : Il s'agit d'un terme anglais désignant des canulars ou mauvaises blagues informatiques qui visent à manipuler les internautes. Parfois amusants, les « hoax » n'ont pourtant pas l'objectif d'amuser leurs destinataires mais de les parasiter ou de leur extorquer des informations personnelles. Des sites se sont aujourd'hui spécialisés dans le référencement des « hoax » les plus connus et les plus récurrents sur Internet pour éviter aux internautes de se faire piéger.

Honeypot : Littéralement traduit par pot de miel. Dispositif conçu pour attirer les spammeurs sur un réseau, un site, un serveur afin de les repérer et les piéger. Cela peut être par exemple un ordinateur ou un serveur de messagerie apparaissant délibérément comme peu sécurisé, donc facile à pirater, mais en fait très surveillé afin de glaner des informations essentielles pour identifier les auteurs de spams. Ce peut être aussi des adresses e-mails délibérément publiées sur Internet pour analyser la fréquence de réception de spams sur cette boite, leurs caractéristiques etc, autant de données qui permettront aux chercheurs de mieux connaître le phénomène et donc de mieux le combattre.

Hyperlien (ou lien hypertexte) : Adresse d'une ressource sur Internet, par exemple un site ou une page Web. Les hyperliens sont souvent affichés en bleu et soulignés.

IP (adresse IP) : Abréviation de « Internet Protocol » qui désigne comme son nom l'indique le protocole de communication réseau utilisé sur Internet. Chaque ordinateur est muni d'une adresse IP, qui identifie de manière unique cette machine et son utilisateur au niveau mondial. Il s'agit de la seule réelle identité fiable sur Internet. C'est cette adresse IP qui permet de retrouver un spammeur.

Junk mail  : Littéralement « Courrier Poubelle ». Il s'agit des e-mails qui encombrent votre boîte aux lettres alors que vous ne les avez pas sollicités. On parle aussi de pourriel et plus couramment de spam.

Liste de diffusion (Mailing List / ListServ) : les listes de diffusion permettent de recevoir (ou d'envoyer) des e-mails sur un sujet particulier. Certaines très actives, génèrent plusieurs dizaines de mails par jour et peuvent saturer une BAL. C'est aussi un moyen pour des spammeurs de récupérer des adresses e-mail.

ListServ : cf Liste de diffusion

Logiciel Espion : Il s'agit d'un logiciel invisible dissimulé au sein d'un programme, d'un fichier ou d'un e-mail. Il peut être téléchargé volontairement ou bien à l'insu de l'internaute. Ce type de logiciel dissimulé par exemple dans un spam peut se télécharger à votre insu sur votre disque dur et révéler des informations personnelles sur vous à son auteur ou lui permettre d'accéder à votre ordinateur pour émettre par exemple des spams à votre insu à partir de votre adresse e-mail. En anglais, on parle de « spyware ».

Loi Informatique et Libertés : Loi N°78-17 de janvier 1978 visant à protéger les libertés individuelles des excès possibles de l'utilisation de l'informatique. Elle précise dans son article 26 que « Toute personne physique a le droit de s'opposer, pour des raisons légitimes, à ce que des informations nominatives la concernant fassent l'objet d'un traitement », et même l'objet d'un simple stockage, précise la jurisprudence. Elle induit ainsi l'obligation d'un consentement préalable à tout envoi ou réception de messages électroniques. Un spam, message non sollicité adressé à une adresse collectée de manière illégale et sans consentement est donc illégal car en infraction avec cette loi.

Mail-bombing : Il s'agit d'une technique d'attaque par saturation qui consiste à « bombarder » un destinataire par des milliers ou des millions d'e-mails, appelés "mailbombs" dans un but évidemment malveillant. Ces messages souvent vides, revendicatifs ou injurieux, sont parfois accompagnés de fichiers volumineux pour saturer le serveur de messagerie ou la boîte aux lettres de la victime sous la charge.

Mailing : Envoi en nombre d'un document, généralement par courrier papier. En version électronique, il s'agit d'un envoi en masse sur des adresses e-mails. On parle alors de « e-mailing ». Le mailing est dit personnalisé si l'expéditeur a introduit des informations personnelles sur le destinataire dans le corps du message : votre nom, votre ville, le nom du contact correspondant à votre localisation géographique, etc. Un mailing n'est pas obligatoirement publicitaire.

Mailing List : cf Liste de diffusion

Mel : Il s'agit d'une tentative de francisation du terme « e-mail ». Il désigne un courrier électronique.

Nom de domaine : Un nom de domaine identifie le plus souvent le fournisseur d'accès qui vous connecte à Internet ou votre logiciel de messagerie électronique. Il peut s'agir aussi de noms d'entreprises ou de particuliers qui ont choisi d'acheter un nom de domaine pour leurs adresses électroniques. Le nom de domaine est la partie qui se trouve après l'arobase (@).

Open-relay : En français, relais non protégé. Il s'agit d'un serveur de messagerie qui n'a pas été correctement configuré et qui permet alors aux spammeurs de l'utiliser, à l'insu de l'administrateur du serveur, pour effectuer leurs envois en masse. Les spammeurs masquent ainsi leur identité et peuvent contourner des outils de filtrage puisque leurs messages sont émis depuis ce serveur intermédiaire qui lui, n'est pas blacklisté - mais le deviendra rapidement dès qu'il sera découvert.

Opt-in : Option d'envoi d'e-mails commerciaux et publicitaires qui consiste à n'envoyer d'informations qu'aux internautes y ayant consenti de façon explicite. On parle de configuration « opt-in » sur un formulaire d'inscription quand l'internaute doit expressément cocher la case « J'accepte de recevoir des informations ». S'il n'a pas vu la case à cocher, il ne recevra pas ces informations puisque par défaut cette case n'est pas cochée.

Opt-out : Option d'envoi d'e-mails commerciaux et publicitaires qui consiste à envoyer des informations aux internautes ne s'étant pas clairement opposés à leur réception. On parle de configuration « opt-out » sur un formulaire d'inscription quand l'internaute doit expressément décocher la case « Je ne veux pas recevoir d'informations ». S'il n'a pas vu la case à décocher, il recevra ces informations puisque par défaut cette case est cochée.

Proxy (Mandataire ou Relais en français) : Serveur faisant fonction d'intermédiaire entre les ordinateurs des particuliers ou d'un réseau local et Internet, et se chargeant de relayer la requête d'un client (Web ou autre) vers un serveur distant. Les serveurs proxy permettent de rendre la navigation sur Internet plus fluide.

Re : Cette abréviation est visible dans l'objet d'un e-mail pour indiquer que le message émis est une réponse à un précédent e-mail. Il s'agit de l'abréviation de "Référence" et de "Réponse". Les spammeurs utilisent toutes les astuces imaginables pour inciter les internautes à lire leurs messages. Ainsi, ils peuvent émettre des messages avec le symbole « Re : » pour qu'ils soient perçus comme des messages réponses à un message que vous n'avez bien sûr jamais envoyé. Ils utilisent cette technique pour semer le doute dans l'esprit des internautes et les inciter à lire leurs spams.

Spam : Ce terme anglophone désigne l'action d'envoyer des spams. De manière plus globale, le spamming peut être défini comme l'action d'exposer volontairement un grand nombre de personnes à un message indésirable en utilisant abusivement un moyen de communication licite. Le support utilisé importe peu (e-mail, messagerie instantanée, SMS, forum, "chat", etc.), de même que le nombre de messages envoyés par le spammeur (un seul message suffit à spammer un forum ou un "chat").

Spamming : Ce terme anglophone désigne l'action d'envoyer des spams. De manière plus globale, le spamming peut être défini comme l'action d'exposer volontairement un grand nombre de personnes à un message indésirable en utilisant abusivement un moyen de communication licite. Le support utilisé importe peu (e-mail, messagerie instantanée, SMS, forum, "chat", etc.), de même que le nombre de messages envoyés par le spammeur (un seul message suffit à spammer un forum ou un "chat").

Spammeur : Personne ou société émettant des spams. On parle aussi de polluposteur.

Spoofing IP : cf Address Spoofing.

Spyware : cf Logiciel Espion.

Tracker : Signifie « pisteur » en français. Terme anglophone désignant une sorte de mouchard placé de manière invisible sur une page ou un site Web qui a pour mission d'enregistrer le passage d'un internaute sur cette page. Un tracker sert par exemple à déterminer le nombre de visiteurs sur un site mais peut aussi servir à enregistrer votre adresse e-mail dans les bases de données des spammeurs.

UBE : Abréviation de "Unsolicited Bulk Email". C'est un des termes anglophones utilisés pour désigner des spams de type mail : des courriers non sollicités. «  Bulk » en anglais signifie «  envoyé en masse ». On parle aussi parfois de « Bulk mail » : sans la notion de non sollicitation, ce terme ne désigne pas forcément de spam .

UCE : Abréviation de « Unsolicited Commercial Email ». C'est un synonyme de « UBE » introduisant en plus la notion de courrier électronique commercial. C'est également du spam.

Unsubscribe : cf Désabonner. Vous pouvez rencontrer ce mot fréquemment sur les spams anglophones pour vous inviter/inciter à vous désinscrire. En réalité, cliquer sur le lien « unsubscribe » validera votre adresse e-mail auprès de son émetteur.

Webmail : Il s'agit d'un service permettant d'accéder à sa boite aux lettres depuis n'importe où, en utilisant un navigateur web pour se connecter à un serveur web offrant ce service.

Whitelist : Traduction littérale : liste blanche. Liste d'émetteurs desquels vous acceptez toute correspondance. Une whitelist peut être constituée du côté de l'abonné si le logiciel de messagerie le permet, et/ou du côté du serveur de messagerie pour autoriser l'émission et/ou la réception de messages provenant de cette liste d'expéditeurs autorisés.

Whitelister : Ce verbe désigne de l'action d'inscrire une adresse IP, un nom de domaine ou une adresse e-mail sur une liste blanche (whitelist).

antispam pourriel spam anti-malware spamming logiciel antispam spamming antispam logiciel anti-spam filtre antispam anti-scam spamming scam courrier electronique comparatif ASP anti-pourriel scams solution antispam spamming virus anti-malware filtre antispam spam spam smtp mail filtre antispam comparaison comparaison comparatif messagerie comparaison pourriel



Les conséquences pour les victimes du spams mais aussi pour ses créateurs !

A première vue, le spam ne représente pas un énorme danger mais, il engendre une perte de temps considérable. Prenons pour exemple les publicités concernant des produits dont l’utilisateur n’a aucun besoin ou pour des sites de pornographie. En effet, la réception de spams augmente le temps passé par l’utilisateur à consulter, trier puis supprimer ses emails, au risque de supprimer des mails valables et importants.

Par contre pour ce qui est du mailbombing a nettement l'intention nuire ici la perte de temps s'additionne au risque de déni de service au niveau du serveur de messagerie visé et à la perte de données. Effectivement la majorité des fournisseurs d'accès ou d'adresses email gratuites décrètent une taille maximale pour les boîtes aux lettres. Et le mailbombing sature entièrement la capacité de la boîte de l’utilisateur ainsi les emails suivants sont perdus faute de stockage insuffisant.

Dans le cadre actuel de la législation française, le spammer encourt la fermeture ou la suspension sans préavis de son compte Internet par son fournisseur d'accès.

Quand aux entreprises, elles risquent de voir leur image de marque dégradée car le spamming est de nos jours très mal perçu. De plus, des sanctions plus sévères peuvent être envisagées lorsque le spamming est accompagné de faits répréhensibles (collecte déloyale de données personnelles ou la détention de bases de données illégales).

Dans le cas du mailbombing ou lorsque le spamming perturbe fortement le bon fonctionnement d'un équipement du réseau, le spammer peut faire l’objet de poursuites judiciaires sévères.

filtre anti-spam virus phishing spammeur filtre anti-spam filtre Blacklist comparaison spam comparatif virus spams scam smtp malware anti-virus smtp email e-mail anti-spams comparatif scam pourriel courrier electronique spams anti-virus messagerie antivirus solution antispam logiciel antispam ASP antispam spamming anti-scam



Quel est le coût réel du spamming ?

Le coût du spam est estimé entre 600 et 1000 dollars par an et par salarié. Ainsi, il coûte énormément d'argent aux entreprises.  Il est relativement aisé d’estimer le coût généré par le spam dans une entreprise en fonction du nombre de postes et de la quantité moyenne de spams reçus. Cette charge inutile nuit au bon fonctionnement de l'entreprise car elle paralyse l'activité des employés et monopolise les ressources informatiques utiles à d'autres tâches.

Quelques chiffres relatifs au spam :


Sources : Basex, Radicati Group, Ferris Research, Postini, CNIL

logiciel antispam ASP virus filtre anti-spam antispam spamming mails logiciel anti-spam anti-pourriel comparaison solution antispam antispam pourriel virus mail anti-malware anti-virus comparatif mails phishing Blacklist anti-spams anti-spam anti-malware ASP logiciel antispam scam anti-scam phishing pourriel anti-scam comparaison spammeur malware


Courrier electronique malware antispam ALTOSPAM


L’origine du mot

Le mot « spam » est un mot anglais destiné au domaine de l’informatique.

Il représente les communications électroniques (particulièrement de courrier électronique) massives ayant des fins publicitaires ou malhonnêtes et qui ne sont pas sollicitées par les destinataires. Ce terme est un anglicisme emprunté à la langue anglaise.

Ainsi, certains pays francophones utilisent les mots pourriel (de « poubelle » et « courriel ») et polluriel (de « pollution » et « courriel »), ainsi que d'autres variantes.

Spammer est le verbe du mot spam qui est souvent utilisé dans le langage familier dans le but de qualifier l'action d'envoyer du spam, le spamming.

Spammeur désigne celui qui envoie du spam.

filtre anti-spam anti-spams anti-pourriel anti-spam anti-scam bombing phishing logiciel anti-spam anti-spam anti-scam anti-pourriel ASP bombing anti-spam malware antispam solution antispam anti-spams filtre solution antispam anti-malware antispam ASP anti-virus malware filtre antispam comparatif antispam smtp phishing solution antispam anti-virus courrier electronique anti-scam


Courrier electronique malware antispam ALTOSPAM


Le spam et ses risques.

Les risques liés à la réception de spams sont nombreux, on peut les distinguer en deux niveaux : ceux pour les entreprises et ceux pour les utilisateurs.

Les risques pour l’entreprise

Les risques pour l’utilisateur

comparaison virus scam comparatif spammeur mails comparaison logiciel anti-spam anti-phishing mail filtre anti-spam virus logiciel antispam malware spammeur anti-spam e-mail solution antispam filtre anti-spam solution antispam antispam phishing phishing antispam Blacklist anti-spams spam scams messagerie virus mail email antivirus filtre anti-spam